Notre activité de conseil Google et Facebook Ads nous amène à consulter et diagnostiquer des dizaines de comptes, notamment via, Reflex.Digital, notre outil d’audit Google Ads.

Pour contribuer aux échanges avec nos lecteurs, nous avons donc décider de partager les 3 erreurs Google Ads que nous avons le plus observé en 2021. Cet article est un complément à notre précédente publication sur les quatre erreurs majeures Google Ads souvent négligées.

1. Trop compter sur Google et oublier qu’il faut travailler pour faire mieux que ses concurrents

C’est un peu l’erreur à la mode. Maintenant que Google propose des outils d’automatisation des campagnes (campagnes intelligentes, smart shopping, etc.), il est possible de penser qu’il n’y a plus vraiment de travail à faire (si ce n’est de mettre les campagnes en route). On laisse implicitement à Google la mission de nous fournir des meilleurs résultats qu’à nos concurrents. C’est une erreur car les résultats des campagnes dépendent encore largement de variables qui exigent une intervention humaine.

Concrètement, le fait d’avoir mis en route une campagne Smart Shopping, par exemple, ne devrait pas (au contraire) vous épargner les missions suivantes :

Cette démarche d’optimisation de votre compte vous évitera par exemple d’avoir des titres de produits qui ne comptent que 4 caractères sur les 150 disponibles et qui sont donc difficilement compréhensibles pour un internaute ou l’algorithme Google :

 

2. Oublier que l’exact est désormais assez inexact

Ceux qui s’intéressent au webmarketing auront probablement constaté que Google a (encore) fait évoluer son système de correspondance des mots-clés en 2021. Il y aurait tant à dire mais le point qui pose le plus problème (d’après nous) est le suivant : le fait d’acheter en mot-clé en exact ne garantit plus (du tout) d’apparaître exactement sur ce mot-clé.

 

Pour les dinosaures comme moi (je travaille sur Adwords depuis 17 ans), le ciblage exact a longtemps permis une maîtrise parfaite de la diffusion sur le réseau de recherche: acheter le mot-clé « Hugo Boss » en exact impliquait de ne jamais apparaître sur la requête « Le Bo Goss » lorsqu’elle était tapée dans Google. Et bien le monde a changé.

En conséquence, il importe donc se mettre à vérifier les requêtes de diffusion associées à tous les mots-clés (y compris ceux en exact).

Un exemple concret : acheter « vrs » en ciblage exact fait désormais apparaitre les annonces sur des requêtes parfois bien éloignées de “vrs”:

 

 

3. Oublier que cibler la France, parfois, c’est plus ou moins cibler la France

Le nouveau mode de ciblage géographique de Google Ads est assez mystérieux. Il recommande en effet de cibler les personnes situées dans la zone géographique que vous ciblez (exemple : La France) ou celles qui sont intéressées par celle-ci.

La question qui vient à l’esprit (puisque l’on souhaite assez logiquement savoir où les publicités sont diffusées) est la suivante : où sont situées les personnes « intéressées » par la France ?

Pour avoir vérifié au cours de nos audits Google Ads, elles ne sont clairement pas toujours situées en France, comme le montre ce rapport de requêtes associées à une campagne qui ciblait les “personnes situées en” ET celles “intéressées par” la France.

Par prudence, nous recommandons généralement d’utiliser cette méthode de ciblage géographique :

 

Voilà, pour aujourd’hui, nous nous arrêtons à ces 3 erreurs. Les audits en révèlent souvent bien plus. Si vous voulez creuser ces sujets, n’hésitez à consulter les articles suivants :

Les campagnes Google Smart Shopping : pour ou contre ?

Conseils pour optimiser son catalogue produit Google Shopping

4 erreurs à éviter sur Google Ads

et de manière plus générale, notre blog sur le webmarketing.

Enfin, nous encourageons tous nos lecteurs à utiliser notre outil d’audit Google Ads (gratuit, sans engagement, sans accès direct à votre compte, etc.).

Merci d’avoir pris le temps de nous lire et excellente journée.

L’équipe Snow Globe  – Nous contacter